Ministres face aux Français: Pourquoi Gérard Collomb n'a pas pu aller à Fresnes

Ministres face aux Français: Pourquoi Gérard Collomb n'a pas pu aller à Fresnes

dans Actualités

Ministres face aux Français: Pourquoi Gérard Collomb n’a pas pu aller à Fresnes

Gérard Collomb, comme une trentaine de ministres et secrétaires d’Etat, va animer ce jeudi une réunion publique et répondre aux questions des Français. Annoncé à Fresnes, le rendez-vous avec le ministre de l’Intérieur se tiendra finalement à Rungis

.…

Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur. (Illustration) — Jacques Witt/SIPA
  • La réunion de Gérard Collomb face aux Français devait se tenir à Fresnes initialement mais la maire de la commune du Val-de-Marne « ne voyai[t] pas l’opportunité » de le recevoir.
  • C’est finalement à Rungis que le ministre de l’Intérieur se rendra, pas dit que la salle de 200 personnes réservée soit pleine.

Les ministres face aux Français. Ce jeudi, une trentaine d’entre eux va animer dans une trentaine de départements « Les rencontres du gouvernement » lors desquelles ils répondront « aux questions que les gens se posent sur la politique conduite », a expliqué à l’AFP Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement.

C’est à Fresnes, dans le Val-de-Marne, que le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb devait se rendre. Mais ça n’a pu être le cas, faute d’avoir pu trouver une salle pour l’accueillir « La maire n’a pas refusé la salle mais elle n’a pas donné de réponse, indique Guillaume Vissio, animateur local LREM de Fresnes. Ce n’est pas très républicain (sourire). C’est petit. »

« Je n’avais pas envie de cautionner une telle visite »

Dans Le Parisien, Marie Chavanon (PS) explique : « Je ne voyais pas l’opportunité de choisir Fresnes, une ville socialiste. Je n’ai pas dit non mais je n’avais pas envie de cautionner une telle visite, dans le contexte de la
loi asile-immigration. » Contactée par 20 Minutes, la mairie n’a pas donné suite.

A défaut de pouvoir venir à Fresnes, Gérard Collomb ira de l’autre côté de l’autoroute A6 à Rungis. Au ministère de l’Intérieur, on indique qu’à chaque déplacement, il y a plusieurs options possibles et que Rungis a été choisie car la salle était disponible. Bref, il n’y a pas histoire à en parler.

Combien seront-ils dans la salle de 200 places ?

Raymond Chasseron, le maire de Rungis, a lui donné une réponse favorable immédiatement. « Un ministre demande à venir [par le biais de la préfecture], je ne vais pas lui fermer la porte. Je suis soucieux du respect de la République », explique l’élu sans étiquette mais qui a donné son parrainage à Emmanuel Macron lors de la présidentielle 2017. « Mais je ne suis ni En Marche, ni encarté, tient-il à préciser. Pour diriger une ville de 5.000 habitants, il n’y a pas besoin d’avoir une couleur politique. »

A-t-il peur des « débordements » possibles évoquées par Marie Chavanon, son homologue de Fresnes ? « Il y aura suffisamment de képis dans le coin », estime Raymond Chasseron. Et l’élu n’est pas sûr que les 200 places de la salle municipale où Gérard Collomb débattra avec les Français affiche complet. « Encore faut-il que les gens sachent qu’il y a une rencontre. L’information a été réduite. La plupart des Rungissois vont se demander c’est quoi ce cortège ? »

Lui, sera dans l’assistance. « Je n’ai pas de raison de boycotter un ministre de la République », lance Raymond Chasseron.



Source : https://www.20minutes.fr/politique/2272415-20180516-ministres-face-francais-pourquoi-gerard-collomb-pu-aller-fresnes#xtor=RSS-149

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*